Se consacrer à 5 années d’études, constituées d’une année initiale en faculté de médecine et de 4 autres passées en école spécialisée : voilà comment devenir sage-femme et pouvoir exercer légalement, pour les femmes mais aussi pour les hommes, le métier de maïeuticienne ou de maïeuticien. Stan Santé Formasup dispense chaque année des prépas pour vous aider à réussir les concours très sélectifs imposés par ce cursus. Sur cette page, notre organisme vous explique en détails en quoi consiste la formation de sage-femme.

 

stan-sante-formasup-devenir-sage-femme

La définition légale du métier de sage-femme

Ce qu’édicte le Code de la santé publique sur les sages-femmes

L’article L4151-1 du Code de la santé publique, modifié par LOI n°2016-41 du 26 janvier 2016, revient sur le métier de sage-femme. Il dit :

 

L’exercice de la profession de sage-femme comporte la pratique des actes nécessaires au diagnostic, à la surveillance de la grossesse et à la préparation psychoprophylactique à l’accouchement, ainsi qu’à la surveillance et à la pratique de l’accouchement et des soins postnataux en ce qui concerne la mère et l’enfant, sous réserve des dispositions des articles L4151-2 à L4151-4 et suivant les modalités fixées par le code de déontologie de la profession, mentionné à l’article L4127-1.

 

La sage-femme peut effectuer l’examen postnatal à la condition d’adresser la femme à un médecin en cas de situation pathologique constatée.

 

L’exercice de la profession de sage-femme peut comporter également la réalisation de consultations de contraception et de suivi gynécologique de prévention ainsi que d’interruptions volontaires de grossesse par voie médicamenteuse, sous réserve que la sage-femme adresse la femme à un médecin en cas de situation pathologique.

 

Les sages-femmes sont autorisées à concourir aux activités d’assistance médicale à la procréation, dans des conditions fixées par décret.

stan-sante-formasup-etude-pour-etre-sage-femme

Les titres de formation exigés pour devenir sage-femme

L’article L4151-1 du même Code précise, pour sa part, qu’un diplôme français d’État de sage-femme figure parmi les titres de formation exigés pour l’exercice de la profession. Il liste une série d’alternatives pour les ressortissants d’un État membre de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen.

La PACES : la 1ère année d’études pour être sage-femme

Un concours de sage-femme très sélectif

L’accès aux écoles de maïeutique (partie de l’obstétrique qui concerne la pratique de l’accouchement, assurée essentiellement par les sages-femmes) se fait sur sélection en fonction du classement des candidat(e)s au concours organisé à la fin de la PACES (Première Année Commune aux Études de Santé). Le concours est très sélectif. En 2013, par exemple, 1 016 candidats seulement ont été admis et répartis dans la quarantaine d’établissements formant au métier de sage-femme.

Formation pour sage-femme : un choix formé au début du 2nd semestre

Dès le début du 2nd semestre, les étudiants choisissent de présenter d’un à 5 concours, parmi lesquels figure le concours de maïeutique. En plus du tronc commun, l’étudiant suit alors au 2ème semestre une Unité d’Enseignement spécifique à la filière qu’il a choisie.

stan-sante-formasup-formation-pour-sage-femme

Maïeutique : les matières étudiées au semestre 2 de la PACES

Parmi les matières étudiées en faculté de médecine dans le cadre de l’UE dédiée à la maïeutique figure l’anatomie du petit bassin chez la femme. Cet enseignement aborde la structure, la topographie, la vascularisation et l’innervation des organes pelviens, ainsi que l’étude du bassin féminin dans ses différents états (puberté, grossesse, ménopause). Le développement embryonnaire y est également abordé.

 

L’aspirante sage-femme étudiera également la transmission de l’information génétique. Cette matière développe les principes de l’hérédité monofactorielle et multifactorielle, la génétique des populations, et l’épigénétique. L’enseignement aborde également les techniques de séparation et d’étude du génome, ainsi que les applications médicales de ces méthodes d’étude et du transfert de gènes.

 

L’unité fœto-placentaire, elle, permet au futur maïeuticien d’aborder la formation, la structure et les fonctions endocrines du placenta, la physiologie du liquide amniotique, la barrière fœto-placentaire, ou encore la physiologie des échanges materno-fœtaux. Ces connaissances sont essentielles pour comprendre le déroulement d’une grossesse physiologique et entreprendre la filière maïeutique.

 

Enfin, l’enseignement de physiologie développe une introduction aux compartiments physiologiques et à la physiologie respiratoire. Ce cours étudie également le milieu intérieur et le compartiment liquidien, ainsi que la physiologie du nerf et du muscle strié. Il traite par ailleurs de l’appareil cardiovasculaire, de la thermorégulation, de la bioénergétique et de la prise alimentaire.

En 2ème et en 3ème années d’école de sage-femme

Quelles matières allez-vous étudier ?

Anatomie, physiologie, obstétrique et pédiatrie forgent le programme des 2ème et 3ème années d’études de sage-femme. En outre, vous étudierez des langues vivantes, de la sociologie, de la psychologie, de l’éthique, du droit, et vous vous initierez à la recherche. L’aspirant maïeuticien apprend à suivre une grossesse physiologique, c’est-à-dire une grossesse qui se déroule normalement.

Quels stages allez-vous réaliser ?

Un tiers de la formation est consacrée aux stages. Ces stages s’articulent autour de 4 grandes thématiques :

  • la sémiologie-démarche clinique et gestes techniques : elle permet l’apprentissage du raisonnement clinique et la découverte du monde hospitalier
  • le suivi prénatal : il permet d’apprendre tout ce qui concerne le suivi de grossesse et la préparation de la naissance
  • le suivi prénatal : il permet d’apprendre à réaliser un accouchement normal en salle de naissance
  • le suivi postnatal : il permet d’assurer le suivi mère-enfant dans les suites de couches
stan-sante-formasup-prepa-medecine-nancy

Un examen et une validation des stages pour poursuivre vos études de sage-femme

Pour accéder à la 4ème année d’études de sage-femme, vous devez passer un examen et valider l’ensemble des stages réalisés au cours des deux premières années de maïeutique.

Le DFGSM : un premier diplôme de sage-femme

Un premier diplôme de sage-femme vient sanctionner la première partie des études : c’est le diplôme de formation générale en sciences maïeutiques ou DFGSM, reconnu au niveau Licence.

4ème et 5ème années d’étude : une professionnalisation pour devenir sage-femme

Les matières des 2ème et 3ème années d’études enrichies

Les deux ultimes années d’études de maïeutique sont davantage axées sur l’étude des pathologies et des grossesses à risque. L’étudiant y retrouve les matières étudiées au cours des 2ème et 3ème années. En parallèle, des stages en maternité ou en pédiatrie sont organisés. Ils sont assortis d’un stage pré-professionnalisant de fin d’études, pour une durée de 6 mois.

Épreuves écrites et orales et soutenance du mémoire

Le 2ème cycle est validé par des épreuves tour à tour écrites, orales, et cliniques. En outre, l’aspirante sage-femme doit soutenir un mémoire. À l’issue de cette formation en 5 ans, l’étudiant recevra un diplôme d’État (DE) de sage-femme.

stan-sante-formasup-comment-devenir-sage-femme

Comment compléter sa formation de sage-femme ?

La préparation d’un diplôme universitaire

En grand nombre, les DU permettent de se spécialiser. Exemples :

  • DU d’échographie obstétricale
  • DU de sexologie
  • DU de santé publique
  • DU de médecine fœtale

La préparation d’un Master

Les sages-femmes peuvent également préparer un Master en, par exemple :

  • santé publique
  • management et ingénierie de la santé
  • biologie

Ces diplômes complémentaires sont destinés à celles et ceux voulant s’orienter vers la recherche, l’enseignement, ou vers un poste d’encadrement.

stan-sante-formasup-etude-pour-devenir-sage-femme

Avis

parcours Maïeutique Stan Santé

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • formation continue sage femme
  • formation sage femme à distance
  • reconversion sage femme