2020 aura été l’année de l’entrée en vigueur de la réforme de l’accès aux études médicales et paramédicales. Depuis, l’accès aux cursus de médecine, de maïeutique, d’odontologie, de pharmacie et de kinésithérapie ne se fait plus via la PACES, qui a disparu, mais via le Parcours Accès Santé Spécifique PASS ou via une Licence Accès Santé L.AS. L’organisme de prépas Stan Santé vous décrit en détails chacun de ces différents parcours médicaux et paramédicaux.

stan-sante-prepa-concours-ergotherapeute-nancy

Notre prochaine JPO

Notre prochaine se fera le :
/. Notre équipe se tiendra à votre disposition pour vous apporter toutes les informations afin de finaliser votre choix d’orientation et afin de vous aider dans le choix de votre préparation aux concours PACES ou paramédicaux.
Nos places étant limitées, nous vous conseillons de prendre contact avec nous assez rapidement. N'hésitez pas à nous téléphoner au 03 83 95 38 52. au 5 Allée de Vincennes Vandœuvre-lès-Nancy

Étudier la médecine

Vous faites partie des étudiant·es sélectionné·es à l’issue du PASS ou des L.AS depuis l’Université de Lorraine ? Vous poursuivez vos études au sein de la faculté de médecine, pour une durée totale de 9 à 11 années. Les 2ème et 3ème années se concentrent sur les bases de la connaissance médicale et du métier de médecin. Elles sont sanctionnées par un diplôme de niveau Licence : le Diplôme de Formation Générale en Sciences Médicales ou DFGSM.

Le déroulé des années d’études médicales

Le 2ème cycle de la formation médicale s’achève, lui, avec l’obtention du Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales. Son DFGSM en poche, le futur médecin doit se préparer aux ECN, les Épreuves Classantes Nationales. Elles ont lieu à l’issue de la 6ème année d’études. Leur raison d’être ? Déterminer le lieu d’exercice du ou de la diplômé·e, ainsi que sa spécialisation grâce à son classement. Le dernier cycle, enfin, va varier selon la carrière envisagée par l’étudiant·e : médecine générale, spécialités chirurgicales, médecine du travail, etc.

Étudier la maïeutique

L’accès à une école de maïeutique à l’issue du PASS ou d’une L.AS est un privilège accordé exclusivement aux candidat·es les mieux noté·es. Une fois votre année en PASS ou en L.AS révolue, vous entrez en école de sages-femmes pour y entamer votre 2ème année d’études post-baccalauréat. Depuis l’Université de Lorraine, vous avez accès à l’École de Sage-Femme du CHR de Metz-Thionville ou à celle du CHRU de Nancy.

Exercer le métier de sage-femme ou poursuivre sa formation

Anatomie, physiologie, obstétrique et pédiatrie forgent le programme des 2ème et 3ème années d’études de sage-femme. Un tiers de la formation est consacrée aux stages. Un 1er diplôme de sage-femme vient sanctionner la 1ère partie des études : c’est le diplôme de formation générale en sciences maïeutiques ou DFGSM, reconnu au niveau Licence. Les 2 dernières années de votre formation en maïeutique s’achèvent par l’obtention du diplôme d’État de sage-femme. Une fois sorti·e diplômé·e de l’école de sages-femmes, vous pouvez exercer directement la profession ou poursuivre votre formation via un DU ou un Master.

Étudier l’odontologie

Devenir dentiste, c’est s’engager à suivre entre 6 et 9 années d’études à l’université. Entamé par une année en PASS ou en L.AS, le cycle inaugural des études dentaire s’achève par l’obtention d’un 1er diplôme : le Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques ou DFGSO. Le programme s’attarde sur les connaissances fondamentales à acquérir pour soigner les dents.

Des possibilités de spécialité : chirurgie orale, orthodontie, médecine bucco-dentaire

D’années « précliniques », l’étudiant·e entre dans le 2ème cycle de ses études dans des années « cliniques ». 50 % du temps consacré au cycle 2 se déroule en stages. Le 2ème cycle s’achève par l’obtention d’un nouveau diplôme, reconnu cette fois-ci au niveau Master : c’est le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Odontologiques ou DFASO. À partir de la 6ème année, les aspirants chirurgiens-dentistes doivent choisir entre deux nouveaux cycles. Le 1er est dit « court » puisqu’il prépare à exercer le métier en une année. 9 étudiant·es sur 10 environ optent pour ce cycle. Le 2nd cycle est dit « long » : c’est l’internat, accessible via un nouveau concours. Le classement à ce concours va contribuer à définir la spécialité dans laquelle vont s’engager chaque étudiant·e.

Étudier la pharmacie

Si vous faites partie des candidat·es sélectionné·es à l’issue des examens écrits et oraux du PASS ou des L.AS, vous poursuivez votre 1er cycle d’études au sein de la faculté de pharmacie de l’Université de Lorraine, située à Vandœuvre-lès-Nancy. Pour obtenir un 1er diplôme de pharmacien, le Diplôme de Formation Générale en Sciences Pharmaceutiques ou DFGSP, l’étudiant·e doit valider les enseignements des 6 semestres (PASS ou L.AS inclus). Ce diplôme est reconnu au niveau Licence.

Plusieurs métiers dans la pharmacie

Le métier de pharmacien ne se limite pas à la vente de médicaments en officine. À partir de la 4ème année, l’étudiant·e peut choisir la voie vers laquelle il va orienter son parcours et sa carrière. Le 2ème semestre de la 4ème année est celui où l’aspirant pharmacien doit choisir sa spécialité, en accord avec ses ambitions professionnelles. 3 alternatives s’offrent à lui : l’officine, l’industrie-recherche, ou l’internat.

Étudier la kinésithérapie

À l’Université de Lorraine, il faut valider une 1ère année en PASS ou en L.AS pour intégrer un institut de formation en masso-kinésithérapie (IFMK), celui de Nancy. Tout au long des 4 années que l’aspirant masseur-kinésithérapeute va passer en institut, il va consacrer une large part à l’apprentissage pratique des thérapies manuelles propres au métier de kiné. Parmi les enseignements dispensés figurent, par exemple, santé publique, sciences humaines et sciences sociales, sciences biomédicales, sciences de la vie et du mouvement et langue anglaise.

Vers le diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute

La 3ème année de formation de kiné révolue, la professionnalisation de l’aspirant masseur-kinésithérapeute se précise. En pratique, le temps de stage augmente. En outre, un clinicat est réalisé au cours de la 5ème année d’études. C’est l’occasion pour les étudiant·es de réaliser de vrais soins basés sur les enseignements qu’ils ou elles ont reçus. Un diplôme d’État (DE), autrement dit un certificat d’aptitude attestant de votre capacité à exercer le métier de kiné, vient sanctionner vos études.

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • Licence option accès santé
  • MMOP
  • STAPS option santé