La formation de pharmacien est constituée de 6 années d’études universitaires en fac de pharmacie. Mais en quoi consistent, plus concrètement, ces années d’études pour être pharmacien ? Après le PASS ou une L.AS, à quel cursus faut-il se soumettre pour obtenir son diplôme de pharmacien et exercer légalement sur le territoire français ? Dans son espace dédié aux études de santé et aux métiers de la rééducation, l’organisme Stan Santé vous décrypte le cursus pharmacie à l’Université de Lorraine.

stan-sante-formasup-diplome-pharmacien

Notre prochaine JPO

Notre prochaine se fera EN LIGNE ET EN DIRECT le /. Notre équipe se tiendra à votre disposition pour vous apporter toutes les informations afin de finaliser votre choix d’orientation et afin de vous aider dans le choix de votre préparation aux concours PACES ou paramédicaux.
Nos places étant limitées, nous vous conseillons de prendre contact avec nous assez rapidement. N'hésitez pas à nous téléphoner au 03 83 95 38 52.

Accéder aux études pharmaceutiques : le PASS et les L.AS

De 2010 à 2020, seule la Première Année Commune aux Études de Santé permettait d’accéder à un parcours d’études en pharmacie. Depuis, cette PACES a été supprimée du paysage universitaire français. Désormais, deux voies ouvrent les portes des facultés pharmaceutiques de France :

  • le Parcours Accès Santé Spécifique ou PASS
  • les Licences Accès Santé ou L.AS

Les différences entre PASS et L.AS

La différence entre PASS et L.AS réside principalement dans leur contenu. En PASS, le contenu de la formation ressemble à celui de la PACES, à une exception près : les étudiant·es doivent opter pour une option non liée à la santé. Avec une L.AS, à l’inverse, le socle de la formation est la L1 dans laquelle est inscrit·e l’étudiant·e ; à ce socle s’ajoute un enseignement dit « mineure santé ».

Les points communs entre PASS et L.AS

Le 1er point commun entre ces voies est qu’elles permettent toutes les deux d’accéder non seulement aux études de pharmacie, mais également de médecine, de maïeutique et d’odontologie et, par convention à l’Université de Lorraine, aux études de masso-kinésithérapie, d’ergothérapie et de psychomotricité.

 

Le 2nd point commun entre ces voies est qu’elles se soldent toutes les deux par des examens sélectifs écrits et oraux, à l’issue desquels uniquement les meilleur·es élèves peuvent accéder au cursus médical ou paramédical de leur choix.

Nos formules de préparation PASS et L.AS

Parce qu’en dépit de la disparition du numerus clausus, les places restent limitées dans les facultés de pharmacie, Stan Santé vous accompagne dès le lycée pour vous aider à appréhender sereinement le PASS et les L.AS. L’ambition ? Vous hisser parmi les candidat·es les mieux noté·es à l’issue des épreuves finales.

Que fait un·e étudiant·e en pharmacie pendant la 2ème et la 3ème années ?

Vous faites partie des candidat·es sélectionné·es à l’issue des examens écrits et oraux du PASS ou des L.AS ? Vous poursuivrez votre 1er cycle d’études au sein de la faculté de pharmacie de l’Université de Lorraine, située à Vandœuvre-lès-Nancy.

Des sciences exactes aux sciences analytiques

Dès la 2ème année, l’aspirant pharmacien va étudier :

  • sciences exactes
  • sciences biologiques
  • sciences du médicament
  • sciences analytiques

 

Il ou elle étudiera également une langue vivante étrangère et pourra choisir des enseignements optionnels qui vont l’orienter vers une spécialité à partir de la 3ème année. Au cours de cette 3ème année, l’étudiant·e va également travailler sur les sciences pharmacologiques.

Des stages et un premier diplôme vers le métier de pharmacien

Au cours de cette période, la professionnalisation se traduit par le suivi de stages en officines, ainsi que par celui de cours de travaux pratiques de chimie thérapeutique et organique. Pour obtenir un 1er diplôme de pharmacien, le Diplôme de Formation Générale en Sciences Pharmaceutiques ou DFGSP, l’étudiant·e doit valider les enseignements des 6 semestres (PASS ou L.AS inclus). Ce diplôme est reconnu au niveau Licence.

Une spécialisation à partir de la 4ème année d’études en pharmacie

Le métier de pharmacien ne se limite pas à la vente de médicaments en officine. À partir de la 4ème année, l’étudiant·e peut choisir la voie vers laquelle il va orienter son parcours et sa carrière.

Une triple possibilité de spécialisation

Le 2ème semestre de la 4ème année est celui où l’aspirant pharmacien doit choisir sa spécialité, en accord avec ses ambitions professionnelles. 3 alternatives s’offrent à lui. Il peut choisir :

  • l’officine : elle permet de travailler au sein d’une pharmacie et requiert une année de spécialisation après la 5ème année
  • l’industrie-recherche : elle permet de travailler au sein de l’industrie pharmaceutique et requiert une année de spécialisation après la 5ème année
  • l’internat : il permet par exemple de travailler au sein de l’innovation pharmaceutique et de la recherche, et requiert 4 années de spécialisation après la 5ème année

L’année de professionnalisation

La 5ème année constitue une année de professionnalisation. L’étudiant·e en pharmacie doit effectuer un stage en milieu hospitalier à temps partiel pendant 12 mois. En parallèle, il ou elle doit suivre des cours dédiés à la spécialité qu’il ou elle a choisie.

Ultime cycle : vers un diplôme d’État de pharmacien

Comme pour les études de médecine ou de dentisterie, le dernier cycle des études pharmaceutiques varie selon l’orientation que l’étudiant·e entend donner à sa carrière professionnelle.

La filière pour une spécialisation en officine ou en industrie-recherche

Dans la formation de pharmacien, on distingue la filière dite courte de l’internat. La 1ère concerne les étudiant·es qui ont fait le choix de se spécialiser soit en officine, soit en industrie-recherche. Pour ceux-là, il leur faut effectuer une ultime année de spécialisation, calquée sur le modèle de la 5ème année. L’aspirant pharmacien doit soutenir une thèse à la fin de l’année. C’est après avoir soutenu cette thèse qu’il pourra obtenir son diplôme de pharmacien, un diplôme d’État, et qu’il pourra travailler légalement.

Diplôme d’État spécialisé et internat

À l’inverse, si vous vous dirigez vers un exercice du métier de pharmacien nécessitant d’être titulaire d’un diplôme d’État spécialisé, vous devez vous soumettre à un nouveau concours. En cas de succès, vous suivrez ces nouvelles années d’études (au nombre de 4) en internat. Pour obtenir ce diplôme d’État spécialisé, vous devrez soutenir un mémoire.

Un Master pour compléter le diplôme de pharmacien

Enfin, en addition à votre spécialisation, vous avez également la possibilité de valider un Master à partir de votre 3ème année, Master lié au métier choisi : production du médicament, droit pharmaceutique, etc.

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • université de pharmacie
  • scolarité faculté pharmacie
  • MCC pharmacie