Depuis la rentrée 2017, il faut valider une première année en PACES, en STAPS ou en sciences pour espérer intégrer un institut de formation en masso-kinésithérapie, les IFMK. Mais comment se déroulent ces sélections ? Une fois celles-ci révolues, quel est le déroulé des études qui vous permettra de devenir kiné ? Spécialisé notamment dans la prépa kiné, Stan Santé Formasup vous répond.

 

stan-sante-formasup-devenir-kine-ecole-de-kine

Vos questions les plus fréquentes sur la 1ère année de formation de kiné

Peut-on encore parler de « concours de kiné » ?

L’époque du concours PCB (physique, chimie et biologie) est bel et bien terminée. Avant 2017, cette sélection servait à choisir les étudiants qui pouvaient intégrer les instituts de formation en masso-kinésithérapie répartis à travers la France. Depuis, l’ensemble des 47 établissements formant les futurs professionnels du métier recrutent :

  • soit après une année de PACES (la Première Année Commune aux Études de Santé
  • soit après une première année de licence en STAPS (les Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives)
  • soit après une première année de licence en Sciences

À noter : certains établissements avaient déjà été autorisés, depuis 1989, à passer outre ces concours de kiné. Mais avec l’entrée en vigueur en 2017 de l’arrêté adopté en 2015, c’est l’intégralité des IFMK qui a dû rentrer dans le rang.

Quel bac pour devenir kiné ?

Même si les concours de kiné ne sont plus, la sélection demeure particulièrement sévère, le nombre de places étant soumis à un numerus clausus. En 2017, 2 756 candidats ont pu accéder à une école de kiné en France. Le Conseil national de l’ordre des masseurs kinésithérapeutes (CNOMK) estime qu’environ :

  • 80 % des étudiants kinés sont issus de PACES
  • 15 % d’entre eux sont issus de STAPS
  • les 5 % restants sont issus de sciences

Si l’écrasante majorité est occupée par la PACES, c’est en partie parce que chaque institut est tenu de recruter au moins la moitié de ses effectifs en première année d’études de santé. Or, la majorité des étudiants accédant à PACES est titulaire d’un baccalauréat Scientifique.

stan-sante-formasup-kinesiterapeute-etude

Comment se passe la passerelle de STAPS à kiné ?

La validation de la première année de licence de STAPS permet d’intégrer un IFMK, sous réserve de classement en rang utile. En d’autres termes, il faut être classé parmi les meilleurs. C’est ensuite à l’établissement assurant cette licence d’établir la liste définitive des étudiants proposés à l’admission, parmi ceux ayant validé l’année de L1 à la session initiale sur la base des résultats dans les matières suivantes :

  • anatomie humaine
  • contrôle moteur
  • conduite motrice
  • théorie des jeux
  • motricité et développement de la personne
  • physiologie intégrative du corps humain
  • histoire et épistémologie : corps, science et culture

Cette liste est ensuite transmise à l’IFMK qui, à son tour, contacte les étudiants.

PACES, STAPS, Sciences : existe-t-il d’autres moyens d’intégrer une formation de masseur kinésithérapeute ?

Oui, des dispenses et des passerelles existent. Mais elles ne sont adressées qu’à une très faible minorité des aspirants kinés. Ces dispenses sont possibles dans 3 cas précis :

  • vous êtes sportif(ve) de haut niveau, vous avez formulé une demande auprès de votre fédération sportive, et une Commission nationale a validé votre requête
  • vous êtes ressortissant(e) hors Union européenne et respectez les conditions fixées par l’arrêté du 31 janvier 1991 sur le sujet
  • vous êtes titulaire du diplôme d’État de sage-femme, d’infirmier, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de pédicure-podologue, d’ergothérapeute ou de psychomotricien ou avez validé le 1er cycle des études médicales, mais vous avez également passé avec succès un examen de passage en 2ème année

Les matières étudiées au cours de la 2ème et de la 3ème année pour devenir kiné

Qu’étudie-t-on en premier cycle d’une école de kiné ?

Voici la liste des enseignements qui vous seront délivrés au cours de la 2ème et de la 3ème année de vos études pour devenir kiné :

  • santé publique
  • sciences humaines et sciences sociales
  • sciences biomédicales
  • sciences de la vie et du mouvement
  • sémiologie, physiopathologie et pathologie dans le champ musculo-squelettique
  • théories, modèles, méthodes et outils en kinésithérapie
  • évaluation, techniques et outils d’intervention dans les principaux champs d’activité
  • méthodes de travail et méthodes de recherche
  • langue anglaise
  • démarche et pratique clinique : élaboration du raisonnement professionnel et analyse réflexive

À noter : des stages sont également au programme.

stan-sante-formasup-formation-masseur-kinesitherapeute

L’enseignement pratique des thérapies manuelles

Tout au long des 4 années que l’aspirant masseur kinésithérapeute va passer en institut, il va consacrer une large part à l’apprentissage pratique des thérapies manuelles propres au métier de kiné. L’objectif ? Rendre les étudiants capables de :

  • réaliser les bilans et les évaluations qui l’accompagneront tout au long de leur carrière
  • choisir les techniques adéquates
  • appliquer ces techniques
  • jauger les résultats obtenus via ces techniques

La professionnalisation propre à la 4ème et à la 5ème année des études pour être kiné

La 3ème année de formation de kiné révolue, la professionnalisation de l’aspirant masseur kinésithérapeute se précise. En pratique, le temps de stage augmente. En outre, un clinicat est réalisé au cours de la 5ème année d’études. C’est l’occasion pour les étudiants de réaliser de vrais soins basés sur les enseignements qu’ils ont reçus.

Qu’enseigne-t-on en deuxième cycle des études de kiné ?

Voici la liste des enseignements qui vous seront délivrés au cours de la 4ème et de la 5ème année de vos études pour devenir masseur kinésithérapeute :

  • droit, législation et gestion d’une structure
  • sémiologie, physiopathologie et pathologie
  • physiologie, sémiologie et physiopathologie spécifiques
  • évaluation, techniques et outils d’intervention
  • théories, modèles, méthodes et outils en rééducation/réadaptation
  • interventions spécifiques en kinésithérapie
  • intervention du kinésithérapeute en Santé publique
  • démarche et pratique clinique : conception du traitement et conduite de l’intervention
  • langue anglaise professionnelle
  • méthodes de travail et méthodes de recherche
  • analyse et amélioration de la pratique professionnelle

À noter : un mémoire de fin d’études doit également être rédigé, puis soutenu.

stan-sante-formasup-etude-pour-devenir-kine

Une formation de kiné qui s’achève par un diplôme d’État

Un diplôme d’État (DE), autrement dit un certificat d’aptitude attestant de votre capacité à exercer le métier de kiné, vient sanctionner vos études. Mais pour l’obtenir, vous devez avoir obtenu la moyenne faite à partir des notes des modules des différentes années et de la note de soutenance de votre mémoire.

Avis

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • comment devenir kiné
  • concours kiné 2017
  • devenir kiné sans concours